Kéfir et SKYR, les différences

SKYR / Kéfir : quelles différences ?

On avait déjà comparé différents types de spécialités laitières pour vous, mais aujourd’hui, on s’intéresse de plus près au Kéfir. Qu’est ce qui le rapproche ou l’oppose au le SKYR ?

D’abord, sachez qu’il en existe deux types :
  • Le kéfir de fruits : il ressemble à des petits cubes, renouvelables à l’infini et pétillant. On l’a parfois surnommé la limonade du pauvre.
  • Le kéfir de lait : sous forme de grains qui ressemblent à du chou-fleur (on ne fait pas rêver mais attendez un peu…). C’est sur ce deuxième ingrédient que nous nous baserons aujourd’hui pour le comparer avec le SKYR.
    Je vous glisse tout même une recette à tester à la maison, si le coeur vous en dit. 
 

1. Les différences entre SKYR et Kéfir

1 – Culturelle : Cette spécialité vient du Caucase. Aujourd’hui c’est la Pologne qui est le plus gros producteur et consommateur européen.

2 – Fabrication : Les « grains de kéfir » sont un levain de bactéries lactiques (dont les souches sont mésophiles) et de levures. Il n’est pas nécessaire de les chauffer pour les activer, contrairement au SKYR, qui utilise des souches thermophiles.

3 – Ingrédients :Sa fabrication se fait à partir de lait entier. Le SKYR, lui, utilise du lait écrémé, traditionnellement.

4 – Consistance : Le Kéfir est plus apparenté à la boisson, sa consistance se rapproche du yaourt à boire, avec un goût presque pétillant, dû aux ferments.

5 – Probiotiques : Si tout est affaire de secrets de fabrication, le kéfir contient entre 10 et 34 types de probiotiques différents. Le SKYR , quant à lui, n’en contient pas plus de deux ou trois.

2. Les similitudes entre les deux produits

  • Dans les deux cas, on peut reproduire cette technique chez soi et créer son propre dessert.
  • Tous les deux sont pauvres en calories.
  • Si le SKYR est tout de même riche en protéines, le Kéfir, lui, est très riche en vitamine B et D, en calcium et en potassium.

3. Les bienfaits 🫶🏻

Il ré-équilibre la flore, régule la digestion. Cela permet de combattre les inflammations intestinales avec une flore plus saine et évite les constipations. Ce processus empêche également les infections via l’intestin et renforce naturellement le système immunitaire

Les deux produits se complètent, selon vos propres besoins alimentaires.

Pour ma part, j’en reste au SKYR. En tant que végétarienne, son apport protéiné est intéressant et  me remplit l’estomac dès le matin, jusqu’à l’heure du déjeuner ! 

Finalement, tout est affaire de goûts, vous ne trouvez pas ? 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *