fbpx


LES PROBIOTIQUES
Une nouvelle mode ou un réel impact bénéfique ?

À l’occasion du Salon de l‘Agriculture, nous nous sommes intéressés aux nouvelles tendances dans l’alimentation. 

On en entend parler de plus en plus, les probiotiques serait des compléments indispensables dans notre alimentation quotidienne. Mais la consommation de probiotique a t-elle réellement un impact direct et durable sur notre santé ? 

Temps de lecture :  3 min
Date : 20 février 2020

Yogurt bowl : un bol de SKYR au granola et fruits

TOUT D'ABORD QU'EST-CE QUE LA FLORE INTESTINALE ?

La flore, ou microbiote, trop souvent oubliée, est primordiale pour le bien-être de notre organisme. Il existe de multiples flores dans notre corps (intestinale, buccale, vaginale, cutanée …). La flore intestinale est composée de milliards de bactéries ! et notre système immunitaire repose à 80% sur notre intestin. (Saviez-vous qu’un intestin mesure 250 à 300m2 en surface ? L’équivalent d’un terrain de tennis !) 

La flore intestinale nous assure un bon transit, une bonne digestion, la synthèse des vitamines et minéraux, et stimule notre système immunitaire ! Rien que ça ! 

Entretenir sa flore intestinale est indispensable, car si de nombreuses bactéries bénéfiques abritent notre corps, certaines sont nocives et peuvent la déséquilibrer : notre barrière défensive est donc altérée laissant place au développement d’infections et de maladies.

LES PROBIOTIQUES, C'EST QUOI JAMIE ?

Les probiotiques sont des micro-organismes vivants (bactéries ou levures non pathogènes) qui constituent notre flore intestinale. 

Ils sont présents dans certains aliments, comme les produits fermentés. D’après l’Organisation Mondiale de la Santé, si nous en consommons en quantités suffisantes et adéquates, les probiotiques exercent des effets positifs sur notre santé et le bon fonctionnement de notre flore intestinale. 

Il est souvent recommandé de consommer des probiotiques pour renforcer ou refaire sa flore intestinale selon les besoins. À noter que les probiotiques peuvent être plus efficaces en présence de prébiotiques, des micro-organismes non digérés qui arrivent intacts dans notre intestin et qui nourrissent les probiotiques. En clair : la flore est nourrit par les probiotiques qui eux-mêmes sont nourris par les prébiotiques

Ces derniers sont présents dans les céréales (blé, orge, seigle, froments) ou dans les fruits, légumes et légumineuses (ails, artichauts, oignons, asperges, bananes, pois chiches etc). 

TOUT D'ABORD QU'EST-CE QUE LA FLORE INTESTINALE ?

OÙ TROUVER DES ALIMENTS RICHES EN PROBIOTIQUES ?

Ce n’est pas tous les jours facile d’allier gourmandise et alimentation équilibrée mais avec quelques aliments et un peu d’huile à coude, on peut cuisiner de belles choses au quotidien ! 

Voici une liste d’aliments ayant des probiotiques à incorporer dans une alimentation saine et équilibrée : 

 (Gardez en tête que les souches de bactéries probiotiques sont spécifiques : les lactobacillus, streptococcus, bifidobacterium et saccharomyces sont elles principales, que l’on retrouve dans les ingrédients ci-dessous) 

  • le kéfir : le kéfir est une boisson fermentée, reconnue pour ses propriétés anti-bactériennes et pour être une source de calcium. 
  • la choucroute : riche en vitamines B, C (importantes pour le métabolisme des cellules et le système immunitaire) et K (pour les os et la coagulation sanguine), la choucroute est composée de choux hachés qui sera fermenté avec de l’acide lactique (à consommer de préférence non pasteurisé). Plein d’antioxydants, de vitamines et de probiotiques, ça nous donne une bonne raison de déculpabiliser en mangeant une choucroute cet hiver ! 
  • le kombucha : le kombucha est un thé noir ou vert, acidulé, auquel on ajoute des bactéries, levures et sucres lui donnant son goût original. Le Kombucha signifie “algue de thé” en russe, est une boisson de l’Est pleine de vertue en plus d’être composée de probiotiques, car elle contient également des antioxydants qui empêchent la dégradation des cellules. 
  • le tempeh : on le retrouve souvent sous forme de galettes, le tempeh est formé à base de soja fermenté. Il est préparé à partir des graines entières contrairement au tofu. Le tempeh se cuisine tout aussi facilement que le tofu, en cubes, en dés, en lamelles, il peut être manger cru ou cuit. Un produit à découvrir ! 
  • le kimchi : originaire de Corée, le kimchi accompagne et relève les plats traditionnels de la région. Composée généralement de chou, il est épicé de gingembre, piment, oignons et ails. Il contient des bactéries d’acide lactique favorisant une bonne digestion.
  • le miso : le miso est une pâte fermentée, qui nous vient du Japon. On le connaît principalement sous forme de soupe (“fun fact” : au Japon la soupe miso remplace le café du matin !) mais le miso peut aussi être ajouté aux plats comme réhausseur dans les sauces, les bouillons, les salades, à la place du sel ou d’huiles. 
  • les fromages : à la différence des fromages frais (que nous avons vu dans un précédent article ici ) faits de lait caillé plus ou moins égoutté, les fromages fermentés (non pasteurisés) recèlent de bactéries probiotiques ! 
  • les cornichons : eh oui même eux ! Les cornichons sont à la base des concombres que l’on fait mijoter dans une solution d’eau salée, ils fermentent pendant des jours voir des semaines grâce à leur propre acide lactique. Attention les cornichons qui macèrent dans le vinaigre, vendus en commerce ne sont pas fermentés et donc ne contiennent pas de probiotiques. 
  • le natto : le natto est comme ses cousins, le tofu et le tempeh, composé de soja. Le natto est fabriqué à partir de fèves de soja fermentés. Utilisé dans la cuisine nippone depuis un millénaire, il est connu pour son odeur très particulière. À déguster après l’avoir agité avec ses baguettes pour obtenir une texture moussante ! 
  • le yaourt et le SKYR aussi : les produits laitiers fermentés sont reconnus pour leur bienfaits sur notre tube digestif. Les yaourts notamment font partie des aliments riche en probiotique grâce à leur bactéries lactobacillus et streptococcus. La fermentation permet donc le développement de bactéries probiotiques vivantes ou actives qui auraient les facultés de réduire le cholestérol, aider à la perte de poids, en plus d’améliorer notre transit et stimuler nos défenses immunitaires. Le SKYR en tant que yaourt fermenté puis égoutté, contient également des probiotiques. Néanmoins il faut un minimum de 10 millions de bactéries vivantes par gramme.

Pour savoir d’où vient le yaourt, sa production et ses particularités c’est par ici 

Petits conseils en plus : consommez les probiotiques avant les repas, en moyenne 30 minutes avant, afin que lesbonnes bactéries demeurent dans l’intestin et non dans l’estomac ! Vérifiez auprès de votre médecin la quantité qui vous correspond. Les probiotiques sont à éviter dans le cas de patients atteints de maladie affectant le système immunitaire.

 

DES RÉSULTATS PROUVÉS ?

Les probiotiques intriguent les scientifiques et nutritionnistes depuis des décennies. 

Des études ont été menés pour comprendre les effets et l’ampleur de leur action sur notre microbiote, sans qu’elles démontrent de manière probante que les probiotiques ont bien un effet sur un sujet sain ou sur un sujet pathogène.

En 2009, l’EFSA (European Food Safety Authority) confirme ces études en interdisant à Actimel ou Activia d’inscrire “probiotique” sur leur produit.

On laissera les institutions livrer bataille.

ALORS ON FAIT QUOI ?

 

On peut être en bonne santé sans consommer des probiotiques tous les jours, sachant qu’une surconsommation entraîne des ballonnements et des gaz (des effets secondaires désagréables dont on se passerait bien !). 

On garde alors en tête que les probiotiques ont une action bénéfique mais cela ne signifie pas automatiquement un rééquilibrage de la flore, une guérison ou encore l’extinction de toutes bactéries nocives.

Aussi on peut suivre une alimentation équilibrée en consommant en moyenne 2 produits laitiers par jour (selon le Haut Conseil de la Santé Publique), de préférence fermentés si vous souhaitez ajouter des probiotiques, et avant les repas, le tout pour donner un coup de boost à notre flore pour s’équilibrer. 

Rappelez-vous, les probiotiques sont bénéfiques mais pas automatiques !

Cet article est à but informatif, consultez un professionnel de la santé pour vous faire conseiller selon vos besoins. 

Rendez-vous sur nos réseaux pour partager toutes vos recettes au SKYR Puffy's !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *